Catégories
Préparer son voyage

Partir à l’étranger après ses études ?

Bon nombre de jeunes diplomés envisagent une carrière à l’international, mais peu d’entre eux vont oser franchir le pas. C’est pourtant moins difficile qu’il n’y parait. Mais comment partir à l’étranger après ses études avec très peu d’expérience professionnelle, voir même aucune ?

Avez-vous déjà entendu parler du Volontariat International en Entreprise ?

Partir à l’étranger après ses études: mode d’emploi

Business France est une organisation gouvernementale qui propose des partenariats entre de jeunes diplômés et des entreprises françaises géneralement côtées au CAC40. On y retrouve aussi certaines PME.

Ce sont des contrats d’une durée de 6 à 24 mois qui découlent dans la grande majorité des cas sur une embauche en CDI.

Pour pouvoir en bénéficier, vous devrez être:

  • agé entre 18 et 28 ans révolus
  • de nationalité française ou ressortissant européen
  • en règle avec les obligations du service national de votre pays

Si vous remplissez les conditions, vous êtes éligibles !

Le VIE possède aussi un cousin proche appelé VIA: Volontariat International en Administration. Il s’agit de postes dans les administrations françaises, telles que les ambassades et les consulats.

Vous ne pouvez réalisez seulement qu’un contrat VIE au cours de votre carrière, et ce même dans une autre entreprise.

Comment décrocher son contrat VIE ?

Nous savons maintenant que partir à l’étranger après ses études n’est pas impossible, mais quelle est la marche à suivre ?

S’inscrire à la plateforme Business France

C’est tout simple, il vous suffit de vous rendre sur le site https://www.civiweb.com/ et d’ouvrir un compte en quelques clics.

Si vous ne souhaitez pas vous inscrire pour le moment, sachez que vous avez tout de même accès aux différentes annonces du site sans avoir de compte. Cependant, vous ne pourrez pas y postuler.

Les annonces sont accessibles via un moteur de recherche. Il est possible d’utiliser différents filtres et trier les annonces par zone géographique, pays, domaine de compétences, niveau d’études et même la durée de l’offre.

Profil des candidats

Les profils recherchés sont généralement à partir de bac+3, mais ce n’est pas tout le temps le cas. En vérité, les offres pour un niveau d’étude inférieur sont assez rares, mais ne perdrez pas espoir ! J’en suis la preuve vivante, j’ai effectué un VIE de deux ans et demi au Panama avec mon BTS en poche !

A vous de savoir saisir les opportunités, n’hésitez pas à y aller au culot.

Conseils pour effectuer vos recherches

Beaucoup d’appelés mais très peu d’élus, s’applique très bien au VIE. Mais ce n’est pas pour autant impossible de décrocher un poste.

Voici quelques petits conseils qui vous aideront dans vos recherches :

  • Possèder un CV à jour et complet
  • Consacrer un créneau quotidien à la consultation des annonces
  • Mettre en avant son niveau en langues
  • Tenir un tableau des annonces postulées avec la date d’envoi du mail
  • Relancer régulièrement vos candidatures

Tips: Il existe une catégorie “Offres urgentes”, je pense que ça vaut le coup d’y jeter un oeil régulièrement, les entreprises sont plus indulgentes au recrutement.

Et le salaire dans tout ça ?

Vous êtes volontaire, dois-je vous le rappeler ? Mais rassurez vous, tout travail mérite salaire ! Il s’agira plutôt d’une indémnitée que d’un salaire à proprement parler, ce qui implique une exonération d’impôt sur ce que vous gagnez. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle.

Cette indemnité est composée de deux parties : 

  • Indemnité fixe de 723,99€ quelque soit le pays d’expatriation.
  • Indemnité géographique variable selon le pays d’affectation.

La part géographique est calculée selon plusieurs critères comme:

  • le coût de la vie
  • la dangerosité du pays
  • la distance

Elle est soumise à une re-évaluation tous les trois mois, ce qui ferra augmenter ou baisser sa valeur de quelques dizaines d’euros.


Je vous glisse le lien vers les barêmes officiels en fonction des pays:

BAREME VIE


Prenons l’exemple d’un poste en VIE en Thailande:

PAYSINDEMNITÉ FIXE  INDEMNITÉ GÉOGRAPHIQUETOTAL INDEMNITÉS
THAÏLANDE            723,99 €1 709,44 € 2 433,43 €

Dans ce tableau, on peut voir que l’indemnité sera de 2 433,43€ nets d’impots. Connaissant le coût de la vie en Asie du Sud-Est, cela est très intéressant.

Vos conditions de futurs expatriés

Logement

L’entité qui vous embauche à deux possibilités:

1 – Elle prend en charge votre logement et vous prélève 20% de votre indemnité géographique

Cette option est généralement intéressante financièrement si les loyers sont élevés. Néanmois ce sera une approche plutôt favorisée dans des pays considerés comme dangereux, ce qui vous évite d’être tenté de vous loger dans un quartier mal fâmé, afin de réaliser quelques économies sur un loyer.

Avantages:

  • Avantageux financièrement si les prix y sont élevés.
  • Mise à disposition de logements de qualité

Inconvénients:

  • On peut se retrouver en colocation avec des collègues, ce qui peut poser problèmes à certaines personnes.

2 – Elle vous laisse trouver votre logement par vos propres moyens

Avantages:

  • Liberté dans le choix de son logement

Inconvénients:

  • Vous faites vous même la recherche de votre logement
  • Vous devrez vous occuper de l’administratif (bail, contrats fournisseur d’énergie, etc …)

Transport

Les billets d’avions en début et en fin de mission sont pris en charge. Pour ce qui est des déplacements personnels, comme les retours en France ou les voyages à l’étranger, sont aux frais du volontaire.

Mais cela peut se négocier, j’ai déjà rencontré des VIE qui bénéficiaient d’un aller-retour par an aux frais de l’entreprise.

Une voiture peut également être fournie, mais ce n’est pas une obligation. Tout dépend de la nature de votre travail et du lieu. Là aussi les discussions sont ouvertes avec votre futur employeur. Tout est négociable !

Santé

Vous serez affilié à l’assurance maladie APRIL INTERNATIONAL. Sa couverture est très bonne, et les remboursements sont rapides.

Une application est téléchargeable pour scanner vos justificatifs de soin. La démarche simple et très intuitive.

Celle-ci est obligatoire, car elle est inclue dans votre contrat. Vous ne paierez rien du tout !

Prêt à partir à l’étranger après vos études ?

Je pense que vous avez maintenant toutes les clés en main pour réussir votre premier job à l’étranger. En réalité, le Volontariat International en Entreprise n’est pas une nouveauté, mais j’ai remarqué que c’était une pratique encore très méconnue par la plupart des gens.


A LIRE AUSSI:

VOYAGER A L’ETRANGER SANS FRAIS BANCAIRES


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *